Présentation Mécénat

Pourquoi devenir partenaire

La philanthropie se développe fortement dans notre pays et nous assistons à une évolution rapide du comportement des entreprises. Au-delà de la réalisation de leur objet social, elles deviennent plus actives face aux grandes questions de société qui nous touchent tous. Elles mènent des actions aux niveaux international, national ou local selon leur taille, car elles ont la conviction que leur rayonnement n’est possible dans la durée que s’il contribue aussi à un meilleur bien-être de la communauté qui les entoure.

Il faut envisager le mécénat culturel comme un partenariat gagnant-gagnant qui doit s’inscrire dans la stratégie de votre entreprise.

C’est un moyen idéal pour communiquer autrement :

•  En externe, vis-à-vis de vos clients, retenir l’attention de la communauté, de s’y faire connaître  en marquants ses différences, sa propre identité dans d’autres domaines que professionnels, de s’y faire reconnaître comme partenaire actif, comme institution dynamique et ouverte, donc sympathique et séduisante.

•  En interne, auprès du personnel de votre entreprise le mécénat peut-être un facteur de cohésion en rassemblant autour d’un projet autre que professionnel, en créant une certaine culture d’entreprise. Il est l’occasion d’ouverture vers de nouveaux milieux, de découvertes et d’échanges hors du cadre habituel. Il permet  de conjuguer à la fois un nouveau climat de relations humaines, la valorisation du personnel.

C’est une façon d’affirmer vos valeurs et de mettre vos compétences au service de l’intérêt général.

C’est aussi une façon de soutenir le développement culturel local et donc de participer à l’attractivité de votre territoire.

Valoriser son image et sa notoriété en soutenant une noble cause, celle du spectacle vivant. Ainsi, le nom ou le logo de la société peuvent être associés à  des documents imprimés de  l’association  Le Calepin,  un  communiqué de  presse,  être présent sur notre site Internet.

Une réduction de votre impôt sur les sociétés de 60% du montant du don à un organisme d’intérêt général, dans la limite d’un plafond de 0,5% de votre chiffre d’affaires H.T. (avec la possibilité de reporter l’excédent sur les cinq exercices suivants en cas de dépassement de ce seuil).

Des contreparties en communication et relations publiques pour votre entreprise plafonnées à hauteur de 25% du montant du don. Il s’agit par exemple de billets pour les spectacles, de visites privées, de mise à disposition d’espaces de réception, de l’insertion de votre logo sur les brochures de programmation…

Liste des retombées

  • Logo ou espace réservé au mécène sur tous les documents promotionnels :
  • 2340 affiches de spectacle
  • 500 dépliants/flyers
  • Insertion sur le site internet (www.theatrelecalepin.com)
  • 20 000 Brochures distribuées dans tous les points infos (Montélimar-Sésame) sur une période de 11 mois.

Relations Publiques

  •  Invitation et prise de parole lors de l’ouverture de la saison théâtrale avec mention dans le communiqué de presse.
  • Mise à disposition de la salle à tarif préférentiel (réunion, conférence…)
  • Invitations au spectacle « phare » de la saison.
  • Présence sur les lieux (panneau)

Communication interne

  • Affiches des spectacles et articles dans les publications de l’entreprise
  • Flyers d’Informations des activités de pratique artistique (Atelier de Théâtre et Rencontre Musicale)

Cadeau d’entreprise.

  • Places offertes choisies dans la programmation.

La loi du 1er août 2003

La loi du 1er août  2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations permet aux entreprises et aux particuliers qui décident de soutenir une association d’intérêt général de bénéficier d’avantages fiscaux  (Loi nc 2003-709-NOR : MCCX0300015L). Une entreprise mécène, en tant que personne morale, agit dans un intérêt autre que celui de sa propre exploitation, en apportant un soutien sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre pour l’exercice d’activités présentant  un intérêt général. On interdit la réalisation de bénéfices directs (vente de produits ou services)  lors de l’opération de mécénat, mais rien n’interdit des contreparties indirectes. L’administration fiscale reconnaît l’existence de contreparties dans une opération de mécénat à condition qu’il existe une disproportion marquée entre les sommes données et la valorisation de la prestation rendue, c’est-à-dire inférieure à 25 %.

Exemple de  Mécénat financier :

Je donne 3000 € de don, j’ai droit à 1800 € de réduction d’impôts (60 %), et 750 € contreparties, (25%),  soit un gain de 2550 €, mon effort n’est que de 450 €.

Exemple de Mécénat culturel :

Achat d’instrument de musique et/ou matériel sono au profit de l’association le Calepin.

Exemple : Le mécène achète un instrument de musique et/ou du matériel sono, il fait don d’un bien inscrit sur le registre des immobilisations qu’il amorti fiscalement. La contrepartie consiste à l’affichage (panneaux lors des spectacles : 5500 entrées par saison) ou de son logo apposé sur l’instrument musical vita eternam).

Exemple de don pour le particulier :

Je donne 1000 € de don j’ai droit à 660 € de réduction d’impôts (66 %), et 250 € de contreparties, soit un gain de 910 €, mon effort n’est que de 90 €.

Contact : Huguette PAÏO au : 04 75 01 38 07  MESSAGERIE

Partagez!